Foodcourts et foodcourts en ligne : la nouvelle tendance

Les foodcourts, la nouvelle tendance en restauration

Le concept de foodcourts vient tout droit des États-Unis : ils y sont nés dans les années 70, à l’ère des balbutiements de la consommation de masse et des grands centres commerciaux. À cette époque, des “aires de restauration” font leur apparition dans les malls. Les clients peuvent consommer des repas rapidement, dans des espaces dédiés, à l’intérieur même des galeries marchandes. Le succès est immédiat et le modèle commence à s’exporter rapidement outre-Atlantique. Centres commerciaux, mais aussi aéroports, aires d’autoroute, grands magasins, centres-villes et même musées : le concept a essaimé un peu partout au fil des ans. Et le secteur s’apprête à connaître une nouvelle révolution avec l’arrivée des premiers foodcourts en ligne.

La mue des foodcourts : une nécessité pour s’adapter au marché européen

En Europe, les premiers foodcourts (aussi appelés foodmarkets ou foodhalls) sont apparus dès les années 70, répliquant le modèle américain sous forme d’enseignes de restauration rapide réunies en un même lieu, la plupart du temps au sein de centres commerciaux. Leur arrivée en Europe se fera quelques décennies plus tard, avec la reconversion de grandes places de marchés historiques en foodcourts. Le plus connu, le Time-Out Market de Lisbonne, a ouvert ses portes en 2014 sur l’emplacement du Mercado Da Ribeira, qui abrita le plus grand marché de la capitale pendant plus d’un siècle. Dans cette grande halle modernisée pour l’occasion, ce foodcourt regroupe aujourd’hui plus de 24 restaurants et 8 bars, offrant une expérience culinaire aussi riche que conviviale aux gastronomes. C’est aujourd’hui l’un des sites les plus visités de la ville. Sur le même modèle, le Mercato Central de Florence fut inauguré la même année dans le marché couvert du quartier historique de San Lorenzo. Au rez-de-chaussée, les commerçants vendent les produits toscans incontournables tandis que des stands gastronomiques accueillent les visiteurs au premier étage. Et depuis quelques mois, une nouvelle révolution qui s’opère discrètement derrière nos écrans s’apprête à bousculer le secteur : les foodcourts se digitalisent.  

Foodcourts en ligne : comment ça marche ?

Les foodcourts en ligne fonctionnent de la même manière que leur version physique, à la différence toutefois que le consommateur ne se promène plus dans les allées de ces marchés culinaires, mais navigue de comptoir en comptoir sur son téléphone avant de passer commande. Pour proposer une offre gastronomique élargie, les restaurateurs se regroupent au sein de cuisines dédiées à la vente à emporter/livrée, appelées dark kitchens et réunies au même endroit, qui leur permettent de préparer leurs plats et de les faire livrer ou récupérer simultanément. Au Canada, Kitchen Hub a été la première startup à développer cette offre en lançant son foodcourt en ligne en 2020. Les restaurateurs y proposent leurs spécialités à emporter ou en livraison et les internautes n’ont qu’à parcourir les différents menus avant de passer commande.   

Les avantages des foodcourts pour les restaurateurs et les consommateurs

À l’ère de l’instantanéité et de l’hyperconnexion, la promesse des foodcourts en ligne séduit de plus en plus, autant du côté des restaurateurs que des consommateurs. Pour les clients, les foodcourts présentent de nombreux avantages : ils peuvent commander leurs repas plus facilement auprès de diverses enseignes (pratique quand on commande en famille ou entre amis) tout en réduisant les frais de livraison et en se faisant livrer l’ensemble de leurs commandes en une seule fois, ou bien en les récupérant directement en click and collect auprès des dark kitchens. Les restaurateurs quant à eux y voient une manière d’élargir leur zone de chalandise. Et malgré la concurrence qui pourrait sembler accrue, les professionnels bénéficient au final d’une clientèle élargie et plus variée, tout en partageant les frais d’exploitation avec les autres enseignes. Après une période de profonds bouleversements dans le secteur de la restauration, les foodcourts en ligne s’imposent parmi les nouvelles opportunités de relance de l’activité.